Les obsèques du lion

Le lion avait été bel homme. Et très respecté, sans aucun doute. Mais il était mort, maintenant. Pas une de ces morts sordides et sans panache comme on en voit tant aujourd’hui, non, une belle mort, belle et simple, simple dans sa noblesse et noble dans sa tranquillité, calme mais inflexible, juste à son image.Lire la suite « Les obsèques du lion »

Le triomphe de la pensée

Écrire un nouveau texte prend du temps: d’abord coucher sur papier l’idée première, puis la laisser reposer, une semaine au moins. Comme une bonne pâte, histoire de la laisser gonfler pour exhiber tous ses défauts à l’œil lui aussi reposé. Puis il faut relire, corriger en recopiant, relire, corriger, relire, corriger. Alors seulement peut-on estimerLire la suite « Le triomphe de la pensée »